Cultures Services

Academie du service

Le blog

CULTURES SERVICES | LE BLOG

  • Les labs innovation, un outil concret au service de la transformation

    Le 27 juillet, 2015

    Par l’Académie du Service

    Twitter LinkedIn Envoyer par mail

    2

    commentaire(s)

    le Lab d’innovation en entreprises

    Les labs, espaces physiques dédiés aux nouvelles formes d’innovation, se multiplient que ce soit en entreprise, dans les organisations publiques ou portés par la société civile.

    Chez Aktan, nous avons voulu en savoir plus et avons donc demandé à l’institut CSA d’interroger 200 dirigeants français de grandes entreprises.

    Les résultats sont présentés dans l’infographie ci-dessous, et nous apprennent que près d’un 1 dirigeant français sur 2 s’appuie sur un espace dédié pour accélérer sa démarche en matière d’innovation.

    Alors que 88% des interrogés estiment que l’innovation est prioritaire ou importante pour le développement de l’entreprise, ils sont 45% à avoir déjà mis en place un espace dédié à l’innovation et 6% à envisager de le faire.

    « Dans un contexte de renouvellement des modèles économiques, les espaces dédiés à l’innovation et notamment les « labs » sont des outils puissants pour expérimenter les nouveaux modes d’innovation et les formes de collaboration émergentes, axées sur le faire et le partage. Les labs sont également de réelles infrastructures de transformation culturelle, donnant un caractère tangible et concret au changement. Aujourd’hui, que ce soit en entreprise, dans le secteur public ou la sphère citoyenne, le lab devient un passage obligé pour expérimenter la transformation », commente Paul Pietyra, Président d’Aktan.

     

    Lieux d’innovation : des espaces dédiés avant tout à la formation et aux tests utilisateurs

    En termes de bénéfices attendus, il s’agit avant tout de structurer un cadre de production accéléré d’innovation. Cela permet non seulement d’incarner la transformation souhaitée mais aussi de favoriser la montée en compétence des équipes en matière d’innovation. D’autre part, la mise en place d’un espace dédié est un moyen pour les entreprises de mettre l’accent sur l’innovation articulée autour de l’utilisateur. Elle permettrait ainsi de recentrer l’intégralité de la stratégie sur le bénéfice client.

    Dans ce contexte, lorsqu’ils sont interrogés sur les grandes fonctionnalités envisagées pour un espace innovation, 67% des dirigeants citent la formation et 63% les tests utilisateurs. Ces items sont suivis par le prototypage rapide, le bien-être/la convivialité ou encore le co-working.

    Les ingénieurs plébiscités pour la mise en place d’une démarche innovation

    Pour la création d’espaces dédiés, les profils recherchés en priorité sont des ingénieurs (41%), suivis des data scientists (15%), des designers (12%) ou encore des ergonomes (5%). « Les logiques de recrutement sur ces lieux sont pour l’instant très cantonnés sur des profils scientifiques qui répondent aux problématiques liées aux transformations technologiques, et plus particulièrement au digital et à l’avènement du Big Data. Toute la réflexion autour de la conception de services innovants par le design de services, ainsi que la compréhension des besoins nécessaires pour réussir à se recentrer sur l’utilisateur, semblent mises de côté, or elles sont indispensables. Les fonctions d’ergonomes et de designers ont ici un vrai rôle à jouer pour répondre à cet enjeu. C’est notamment ces profils que l’on retrouve aujourd’hui dans les formats de type « labs », dont la visée est ouvertement orientée sur l’expérience et l’expérimentation des usages utilisateurs », commente Paul Pietyra.

    La démarche d’innovation s’intègre dans une stratégie globale de transformation

    Pour 85% des entreprises ayant entamé une démarche d’innovation ou ayant le projet de le faire, cela relève avant tout d’une stratégie globale de transformation. « Bien plus qu’un phénomène de mode, cette tendance laisse percevoir l’émergence de nouvelles formes de production de valeur et de collaboration, qui transforment le modèle actuel des entreprises. Ainsi, elles deviennent plus digitales, plus collaboratives, et placent les utilisateurs au centre de leur réflexion », complète le Président d’Aktan.

    Interrogés sur les motivations quant à leur démarche, 63% des dirigeants citent la volonté d’être plus compétitif, 42% le souhait de donner une image d’acteur innovant à la fois en interne et en externe et 40% leur envie d’étudier des idées et des concepts en matière de faisabilité technique et d’études de marché.

    « Cette étude témoigne d’une évolution globale des pratiques et des attentes en matière d’innovation, où la transformation des organisations se réalise par le « faire ». C’est notamment l’objet des labs d’innovation, qui sont aujourd’hui les formats de lieux les plus intéressants. Chez Aktan, nous accompagnons entreprises et territoires dans l’acquisition des moyens les plus pertinents pour structurer leur démarche. Dans ce cadre, nous constatons une demande croissante à la fois pour la création de lieux dédiés et aussi pour la conception de projets d’animation et d’expérimentation de l’innovation.

    C’est pourquoi nous avons décidé de lancer la plateforme collaborative innovationlabs.io. Il s’agit d’un outil open-source permettant à tous les acteurs de l’innovation d’échanger des best practices, comme du matériel « prêt à fabriquer » pour faire vivre leurs labs d’innovation » conclut le président d’Aktan.

    .

    Pour enrichir ce billet, nous vous invitons à lire et consulter les contenus suivants :

    .

    Innovationlabs.io

    Aktan_Innovation_Lab_Etude

    Commentaire(s)

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    1. Un commentaire de Joe

      Est-ce qu’on a une idée de l’âge des dirigeants qui optent pour les labs ? Est-ce une « nouvelle génération » ?

    2. Un commentaire de Pietyra

      Il faudrait poser la question de manière précise à l’institut CSA, mais à mon sens, il ne s’agit pas de dirigeant de « nouvelle génération », mais bien des dirigeants en place. Ces labs peuvent être initiés par des directions stratégie, innovation, digital, qui sont bien souvent dirigées par des acteurs autour de la 40aine.
      Nous assistons à un rééquipement conceptuel avant tout et tout bon dirigeant parvient à se reconfigurer mentalement.

      Je pose quand même la question à l’institut CSA.
      bonne soirée
      Paul