Cultures Services

Academie du service

Le blog

CULTURES SERVICES | LE BLOG

  • Michelin, entreprise responsable et engagée, met à profit son expertise face à la crise sanitaire mondiale

    Le 23 avril, 2020

    Par l’Académie du Service

    Twitter LinkedIn Envoyer par mail

    Michelin face à la crise sanitaire

    Comme vous le savez, notre blog Cultures Services est consacré à l’actualité de l’expérience client, de la relation client et de la symétrie des attentions. Mais l’Académie du Service a suivi les recommandations des autorités et a réduit son activité à titre exceptionnel pour la durée du confinement pour face à la crise sanitaire. 

    Nous avons décidé de mettre à profit cette période pour mettre en valeur les initiatives des entreprises que nous avons le plaisir d’accompagner, et nous poursuivons cette série exceptionnelle avec Michelin. 

    Michelin, le fabricant de pneumatiques français dont le siège est à Clermont-Ferrand a mis en place un certain nombre d’initiatives, au-delà de sa priorité qui est de garantir la santé et la sécurité de ses employés.  

    La capacité d’innovation de la marque française et ses expertises ont ainsi été mises au service des besoins sanitaires. 

     

    Face à la crise sanitaire, Michelin mobilise toute son infrastructure pour fournir du matériel aux personnels de santé 

     

    400 000 masques chirurgicaux produits par semaine sur dix sites européens. 

    Depuis le début de la crise sanitaire, une course contre la montre s’est engagée pour augmenter le nombre de masques disponibles en France et dans le monde. 

    Pour faire face à cette urgence, Michelin a mobilisé la formidable capacité d’innovation de ses équipes et ses expertises recherche, matériaux, manufacturing, veille scientifique, etc. pour développer, fabriquer et mettre à disposition, dans des délais extrêmement courts, différentes solutions de masques, en très grande quantité. 

    Michelin prévoit de fabriquer chaque semaine pas moins de 400.000 masques chirurgicaux de catégorie 1, dans ses ateliers ou en coordination avec des partenaires ou des sous-traitants. À cette capacité européenne exceptionnelle, le manufacturier va bientôt déployer des initiatives identiques en Amérique du Nord, un territoire où il est très présent. À ce jour, Michelin a sécurisé l’approvisionnement en matières premières pour ces fabrications pour l’équivalent de 16 millions de ce genre de masques, comme le précisait Florent Menegaux, Président du Groupe Michelin le 14 avril dernier. 

    Face à l’accélération de la pandémie que nous observons et aux besoins croissants en équipements de protection, Michelin et ses équipes redoublent d’efforts.  Des efforts qui se concrétisent notamment par le développement et la fabrication de différentes solutions de masques et la contribution à de nombreux autres projets, qu’il s’agisse de pièces pour des appareils médicaux ou d’équipements plus sophistiqués facilitant le déplacement et la ventilation des patients. À noter que plusieurs de ces projets ont pu bénéficier de l’expertise de Michelin dans le domaine de la technique d’impression 3D

    « Nous mobilisons nos outils de production et nos savoir-faire en impression 3D plastique et métal non seulement pour fabriquer certains types de masques, mais également pour répondre à la pénurie de pièces essentielles ou pour concevoir des éléments facilitant le traitement de la maladie. » précise Florent Menegaux, Président du Groupe Michelin.  

    Dans le contexte de la pénurie de masques FFP2, Michelin conçoit en partenariat avec le CEA (Commissariat à l’énergie atomique) et d’autres entreprises comme Porcher, un masque imprimé en 3D plastique réutilisable équipé d’un filtre interchangeable.  Les prototypes ont été réalisés en impression 3D et les premières productions se font en injection plastique avec le support des équipes Michelin. 

    À travers cette démarche, il s’agit pour Michelin de participer activement à la lutte mondiale contre la pandémie de COVID-19, à la fois en augmentant ses dons de masques aux personnels de santé dans les pays où Michelin est implanté, et aussi en se donnant les moyens de préserver la santé et la sécurité de ses salariés en les équipant de masques. En parallèle, comme l’indique Florent Menegaux : «  Le Groupe a également passé commande de plusieurs dizaines de millions d’unités qui seront progressivement livrées dans les régions, selon le calendrier de reprise d’activité et les situations sanitaires de chaque pays. » 

    Dans le cadre d’une commande de 10 000 respirateurs pour les autorités françaises, Michelin travaille avec Air Liquide sous forme d’un partenariat. Air Liquide fait appel à Michelin pour produire une pièce essentielle, le « capteur de débit ». Michelin imprimera cette pièce en 3D, et prévoit un volume de fabrication hebdomadaire de 7500 pièces. 

    Enfin, Michelin s’engage à produire du gel hydroalcoolique, un équipement indispensable au fonctionnement de ses activités. La production s’effectuera dans cinq sites, avec une méthode de travail alignée sur le protocole de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé). 

     

    10 000 visières stérilisables en polycarbonate pour un usage en milieu hospitalier depuis mi-avril

    Au bénéfice de plusieurs hôpitaux français, Michelin vient également de commencer à produire des visières en polycarbonate stérilisables pour une utilisation en milieu hospitalier. Depuis la mi-avril, le Groupe coordonne la sous-traitance de 10.000 de ces visières pour faire face à la crise sanitaire. 

     

    Face à la crise sanitaire mondiale, le groupe Michelin fait preuve de solidarité

     

    Des actions solidaires en faveur des autorités sanitaires locales et des communautés locales 

    En tant que groupe mondial, Michelin mène des initiatives dans l’ensemble des pays où il est implanté. Au-delà des soutiens financiers, Michelin propose une offre gratuite de services, proposée par son réseau local de distribution ou encore la fourniture gratuite de pneumatiques à des sociétés de transport et de logistique, ainsi qu’à des professionnels de santé. Parmi les nombreux pays qui ont pu bénéficier de ces initiatives, on compte déjà la Chine, les pays du Golfe, l’Allemagne et l’Italie, des territoires très touchés où Michelin fait preuve de solidarité. En Italie, Michelin a assuré l’équipement des véhicules de la Croix-Rouge (illustration de cet article). 

    Réduction des dividendes  

    D’un point de vue gouvernance de l’entreprise, Michelin a annoncé mercredi 1er avril que le dividende proposé aux actionnaires serait exceptionnellement réduit.

    Dans un communiqué publié à l’occasion, le fabricant explique : « Soucieux de trouver le meilleur équilibre entre les intérêts de l’ensemble de ses parties prenantes, le groupe a décidé de réduire le dividende proposé au titre de l’exercice 2019 à 2€ contre 3,85€ annoncé initialement, avec un versement le 3 juillet 2020. Depuis le début de la crise, le groupe prend toutes les mesures nécessaires afin de limiter au maximum l’impact négatif de celle-ci sur le résultat opérationnel des secteurs et le cash flow libre. Il dispose des moyens et des outils de financement qui lui permettent de faire face aux aléas de cette crise ». 

     

    Les dirigeants revoient leur rémunération à la baisse 

    Dans ce contexte de crise, en manifestation de solidarité avec toute la communauté des salariés, les gérants, le comité exécutif et le conseil de surveillance du groupe Michelin ont revu à la baisse leur rémunération. Florent Menegaux et Yves Chapot, gérants du groupe, ont choisi de diminuer d’environ 25% leur rémunération sur les mois d’avril et de mai et de renoncer à une partie de leur rémunération variable 2019 versée en 2020. Les membres du comité exécutif, quant à eux, ont volontairement décidé de baisser leur rémunération d’environ 10% pendant la même période. Et enfin le président du conseil de surveillance, Michel Rollier, et ses membres indépendants font don d’un quart de leurs jetons de présence reçus en 2020 à des fondations de leurs pays respectifs ayant pour objet la lutte contre le Covid-19. 

     

    Développer une meilleure mobilité pour tous, durablement, en partageant les valeurs de respect, de performance et de responsabilité du Groupe, telle est l’ambition de Michelin, leader dans le secteur de la mobilité. Cette crise est l’occasion d’apporter la preuve de son engagement comme l’affirme Florent Menegaux, Président du Groupe Michelin : « Les entreprises doivent faire face à de nouveaux défis. Qu’il s’agisse de questions sociales ou environnementales, on attend qu’elles s’engagent et apportent des solutions. »

     

    Vous pouvez retrouver les actions de la MAIF face au Covid-19 dans cet article.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *