Cultures Services

Academie du service

Le blog

CULTURES SERVICES | LE BLOG

  • Decathlon solidaire face au Covid-19 : des masques de plongée détournés et bien plus !

    Le 14 mai, 2020

    Par l’Académie du Service

    Twitter LinkedIn Envoyer par mail

    Decathlon© Decathlon

     

    Habituellement consacré à la relation client, à l’expérience client et à la Symétrie des Attentions, le blog Cultures Services a dû adapter son activité ses dernières semaines en suivant les recommandations des autorités

    Nous avons décidé de mettre en lumière certains des clients que nous sommes fiers d’accompagner, en vous relayant les actions solidaires et inédites qu’ils mettent en place pour faire face au Covid-19

    Après Michelin, Eolane, Peugeot, MAIF ou encore Naos, laissez-nous vous présenter les initiatives de Decathlon, leader du matériel et de l’équipement sportif, enseigne préférée des Français et lauréate du prix Excellence client 2020 dont l’Académie du Service est co-créatrice.

     

    Des mesures solidaires pour aider les professionnels de santé

    Le masque EasyBreath transformé pour protéger les professionnels de réanimation

    Beaucoup d’entre nous en on prit conscience ces dernières semaines, l’un des éléments clés du combat contre le Covid-19 est la capacité des hôpitaux à accueillir et soigner les symptômes plus ou moins graves liés au virus. En manque cruel tant de matériels que de personnels, certains hôpitaux se sont retrouvés dans des situations critiques, voire dramatiques.

    Dans un tel contexte, assurer la sécurité des personnels soignants, en contact permanent avec les malades, devient un enjeu majeur, notamment dans les services de réanimation. 

    Dans un premier temps, l’urgence a donc été d’équiper ces professions en masque pour les protéger. 

    Pour répondre à la pénurie de masques dans les hôpitaux et au fait d’expérimentations d’ingénieux créateurs, Decathlon décide de suspendre immédiatement la vente de ses masques de snorkeling Easybreath, afin de privilégier un envoi aux personnels de santé

    En parallèle, à la demande du gouvernement, un consortium d’experts se forme, composé d’Air Liquide Medical Systems, PSA, Schneider Electric, et Valeo. 

    En un temps record, le groupement d’ingénieurs, chercheurs, industriels et médecins réussit un véritable exploit : créer un adaptateur pour filtres antiviraux, adapté au dimensions du masque EasyBreath. 

    En effet, la combinaison du masque de Decathlon, de l’adaptateur et d’un filtre antiviral en font un véritable équipement de protection individuelle contre le transfert de micro-organismes, de fluides corporels et de particules.

    Et la qualité de l’équipement créé en fait une solution d’urgence durable, destinée à être un substitut réutilisable aux Équipements de Protection Individuels réglementaires lorsqu’il n’y a aucun autre moyen approprié.

    Au total, Decathlon a déjà envoyé plus de 33 000 masques aux hôpitaux, et 25 000 adaptateurs ont été expédiés le 14 avril. Et le groupe se tient prêt à continuer les envois selon les besoins qui continueront d’être identifiés par le Ministère de la Santé.

     

    Les équipes Decathlon mobilisées pour trouver des solutions

    Et pour aider les personnels de santé, Decathlon ne s’est pas arrêté là. 

    Des équipes partout en France se sont mobilisées pour récupérer les matériels demandés par les hôpitaux de France. Au total, 18 000 paires de lunettes de natation et des milliers d’autres produits détournés de leur usage initial ont été offerts. 

    Par ailleurs, dans certaines villes comme Lille ou Sallanches, des équipes donnent de leur temps pour fabriquer des masques, des sur-blouses ou des visières de protection.*

     

    Des actions de soutien pour l’ensemble des Français confinés grâce au sport

    Decathlon s’associe à Franprix pour garder la forme 

    En période de confinement, la pratique sportive s’est révélée être une vraie source de bien-être et d’équilibre pour beaucoup. Certains se sont mis au sport, d’autres à la méditation. 

    Mais selon l’environnement de confinement, faire du sport n’a pas forcément été des plus simples. Et Decathlon en a très vite pris conscience.

    Très vite, le groupe leader de l’équipement et du matériel sportif s’associe à Franprix pour trouver le moyen de permettre à tous de maintenir facilement une activité physique

    Résultat ? Tapis de sol, haltères, élastiques, cordes à sauter ou roue abdominale : le duo crée la panoplie complète du sportif et la rend disponible dans 70 magasins Franprix à travers la France pour moins de 17 euros

     

    Du coaching sportif à distance gratuit pour tous les Français 

    Aussi, connaissant bien les difficultés de nombre de personnes à “s’y mettre”, même chez les plus motivés, Decathlon met très rapidement en place une série de mesures pour aider les Français à passer à l’action : 

     

    Des mesures protectrices pour les salariés du groupe

    Le groupe Decathlon étant installé dans de nombreux endroits en Chine, Decathlon avait eu vent de la situation et a dû y fermer ses magasins au plus tôt. Cela leur a permis, entre autre, de mieux anticiper les risques et de gérer au mieux le cas des magasins français.

    Très rapidement, une cellule de crise a été mise en place pour discuter des enjeux de santé et de sécurité des 23 000 collaborateurs et des clients. Le groupe français a ainsi pu travailler sur différentes questions telles que* : 

    • L’anticipation de la fermeture des 325 magasins
    • La réduction des frais
    • L’arbitrage des investissements
    • L’adaptation des stocks 

    Ainsi, dès le 14 mars, l’intégralité des 365 magasins Decathlon et des sites dédiés aux services centraux étaient fermés. Le télétravail a été mis en place lorsqu’il était possible, ainsi que le chômage partiel, avec l’aide des dispositions prises par l’Etat. 

    Alors que pendant le confinement, les ventes en ligne se multiplient sur le site e-commerce du groupe, Decathlon est passé d’un seul entrepôt actif à la réouverture quasi-totalité des sites, progressivement, avec toutes les mesures de sécurité nécessaires à la protection de travailleurs. 

    A ce jour, toutes les équipes du groupe font le maximum pour aider leurs clients et sont fières de contribuer à leur échelle à la lutte contre le virus

     

    *Source : Interview d’Arnaud Gauguelin, PDG de Decathlon, sur le site Sport Guide. 

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *